( 3 septembre, 2017 )

Recherche de l’équilibre

image 

 

Opus 00

LA  VERITE

 

Vous chercher la vérité sur l’équilibre

De la dualité de Vous ici, dans ce monde

Et Vous Spirituel, voulant être libre

Parmi tant de contraintes qui surabondent.

 

Ne croyez en rien que vous êtes nés souillés

En vérité je vous le dis, vous êtes des Dieux.

Dans tous les cas, personne ne peut vous dépouiller

De votre lumière qui est matière des cieux.

Pèlerin, vous avez parcouru tant de chemins,

Besognés et séjournés dans tant de maisons,

Sous chaque étoile brillant sur vos matins,

Que le zodiaque bouclé, vous êtes en moisson.

 

Les marches d’or de votre ascension étant gravies,

Les êtres spirituels sont là pour vous accueillir,

Enfant Roi, en place centrale de la vie

D’où vous avez le libre arbitre de bénir.

 

Le treizième est des douze la résolution.

C’est la réalité que nous ne percevons pas

Sur cette planète de notre évolution

Où la dualité entrave nos petits pas.

 

Ne croyez pas ceux qui veulent vous dépouiller

De votre divinité, en vous enfermant

Dans les dogmes, pour vous obscurcir et brouiller

Votre valeur individuelle, le vrai ferment.

 

Comment augmenter sa valeur sous couvercle ?

Comment sortir dans sa sphère enveloppé

Et découvrir le centre de tous les cercles ?

Hé bien, voici sept titres à développer.

 

Opus 01

ETRE  CREATIF

 

Je n’ai en moi aucune créativité.

C’est faux, Vous êtes en vérité, tous créatifs.

Tous les gestes et faits de votre vitalité

Sont créés pour rendre votre vouloir actif.

 

Pourquoi ne pas tenter d’entrer en vous-même,

Parler à votre Soi supérieur, puits profond,

A vos cellules prêtes à dire je t’aime,

De faire du channeling avec vos tréfonds ?

 

Savez-vous ce que vous pourriez apprendre,

Si vous laissiez un peu s’exprimer votre corps ?

La créativité vous permet de rendre

Votre partie divine plus lumineuse encor.

 

Si votre voix ne vous permet pas de chanter

Composez des chansons. Si vous n’êtes pas peintre

Peignez quand même et laissez en vous monter

Ce faire de vos dix ans. Laissez le cœur battre.

 

L’équilibre individuel est très simple.

La créativité est la clé première

Qui ouvre la porte du Soi divin, ample

Et ce centre s’éveille à la lumière.

 

Opus 02

AIDER  LES  AUTRES

 

Vous voulez aider ? Nous vous mettons au défi

D’assister des patients en phase terminale.

D’aller dans les coins les plus sombres, faisant fi

De la peur qui bloque de façon animale.

 

Postez-vous là où des enfants meurent d’un cancer,

Faites leur la lecture. Y avez-vous pensé ?

Ouvrant sa porte, vous comprendrez à quoi sert

D’aider les autres : votre lumière dispensée,

 

Son amour rejaillit sur vous, enveloppant.

Pleurant sur son sort, mais vous êtes transportés,

Vous êtes heureux, tenant la main d’un mourant

La joie est profonde, le divin est à portée.

 

Portez-vous volontaire dans un foyer

Pour personnes âgées proches de la mort.

Racontez-leur des histoires, interrogez-les

Sur leur vie, soyez là quand elle change de bord.

 

Stimulez toujours votre intérieur divin

Pour répéter l’expérience et connaître

La nature sacrée de cet acte, enfin.

Vous verrez, dans vos obscurités, renaître

 

La lumière qui ira se développant

Dans les zones où elle était absente.

Direz-vous : peut être suis-je quelqu’un vraiment !

Peut être que mon âme est renaissante !

 

Opus 03

EXERCICE  ET  MEDITATION

 

Votre mode de vie ne vous oblige plus

Pour votre survie, à chasser des animaux.

Vos incantations aux Dieux ont toujours plus.

Ces temps là sont révolus et dans leur tombeaux.

 

Vous devez compenser par de l’exercice.

Il rétablit en vous un bon équilibre

Chimique, biologique pour chasser caprices

Et habitudes du corps qui se croit trop libre.

 

Il permet de respirer plus d’oxygène,

Bon carburant pour améliorer son mental.

Le regard est plus aigu, a moins de gêne

Pour débusquer et résoudre le paranormal.

 

Après l’exercice apprenez à méditer,

Un cerveau bien oxygéné dispose,

Pour l’artiste de la méditation habitée,

D’une palette où toute vie s’expose,

 

Où toute réalisation est possible,

Où tout sommet abrupt est accessible.

L’esprit s’ouvre alors sur des visions larges,

Des intuitions réalistes et sans marges.

 

Opus 04

SURVEILLEZ-VOUS

 

Sachez-le, les mots sont fait d’énergie divine.

Ils vont, remplis de l’énergie de notre corps.

Les enfants sont en joie quand ils sont comptines,

L’adulte les affirme pour se sentir plus fort.

 

Ils créent une vibration qui est enregistrée

Par votre structure cellulaire qui cherche

A réaliser la sémantique suggérée.

Dès qu’elle se fait chair, la parole s’attache.

 

 

 

Le mode affirmatif a bien plus d’impact

Que le mode négatif qui est à éviter.

La répétition permet d’aller au contact

Et la parole positive est mieux incrustée.

 

Vous disant je suis Paul c’est deux affirmations

De votre individu, le je suis et Paul.

Cette énergie projetée en ses modulations

Les éléments ‘’l’entendent’’ sans bémols,

 

Sur le plan universel en raison du fait

Que rien ne se perd, tout se transforme

Pour nous mener patiemment à notre faîte,

Et nous conduire à notre état hors normes.

 

Le temps est venu d’exprimer de la joie,

De proclamer à haute voix notre chance

D’être entrés de plein  corps dans la foi

Et être nourris à cœur, de l’aimance.

 

Opus 05

DEFIEZ-VOUS

 

Provoquez votre côté obscur en duel,

Jetez-lui le gant puis donnez-lui rendez-vous.

Attendez-le, même dans un sombre tunnel,

Dans la bravitude… sa vie est dans un trou.

 

Il ne viendra pas. Il est trop plein de noirceur.

Il a horreur de vos parties lumineuses,

Particulièrement celles qui, sans peur,

Se renforcent par vos avancées pieuses.

 

Vous vous surprendrez bientôt, en train de chanter

Dans le noir et riant de la situation.

Ce que vous croyez impossible à affronter,

N’est que, devant votre nette affirmation,

 

Une énergie nulle devant la force

De votre intention divine d’affranchir

En vous tout ce qui est encore sous l’écorce

De votre inaction trop pleine de soupirs.

 

Montrez votre force. Vos parties obscures

Abandonneront peu à peu le navire.

Vous resterez maître à bord n’ayant cure

De l’inconséquent qui voudrait qu’il chavire.

 

Opus 06

RECLAMEZ  L’ANGE  EN  VOUS

 

Vraiment votre côté obscur est un lâche.

Coupez tous les derniers filins qui le lâchent.

Réclamez l’ange qui en vous est présent

Et qui a toujours su qui vous êtes vraiment.

 

Votre partie angélique invisible

Est le véritable Soi rendu possible

Par votre valeur individuelle mûre,

Par vos efforts dans une intention pure.

 

Utilisez le pouvoir de la parole

Pour rehausser ce processus aux pôles

De votre dualité. Faîtes même une cérémonie

Pour le rendre plus réel et en harmonie.

 

Ces six moyens de progresser sont liés entre eux.

Vous pouvez maintenant, demander beaucoup mieux,

Que votre Ange sorte d’où vous l’avez enfoui,

Son clair visage, qui est le votre, épanoui.

 

Une fois révélé, votre troisième couche

D’a.d.n. commencera, par petites touches,

A s’activer dans son rôle de catalyseur.

Il n’existe pas ce malin Grand Menteur,

 

Seul vous et votre divinité êtes réels.

Vous avez la puissance, rien ne vous est partiel.

Le ciment des choses ici bas, n’est qu’amour.

La vie, dans ce monde devient joie et humour.

 

 

 

 

 

 

 

Opus 07

POLARITES  FONDUES

 

Ce stade septième est le dernier moyen

Que vous avez modulé parmi tous vos biens,

Pour chercher l’équilibre du genre humain.

Cette occasion vous ne l’avez jamais eu en mains.

 

La planète aussi remodèle ses portails,

Ses vortex énergétiques dans un éventail

Où ils deviennent des vortails d’opportunités

Nouvelles qui cherchent partout les unités.

 

Les énergies masculines, féminines,

Commencent à se fondre dans la combine

Où chacun est ce qu’il est tout en comprenant

L’autre vis-à-vis dans les nouveaux maintenant.

 

La balance des polarités est un travail

Que chacun se doit de faire sur son vitrail

Pour qu’il reflète la palette des possibles

Nouveaux avec toutes ses nouvelles cibles.

 

Jamais cet équilibre n’aura existé.

Aucun contretemps ne pourra lui résister.

Encor cinq ans. Le monde a changé de base.

Citoyens, du passé faisons table rase.

 

Si encore, nous ne sommes rien, soyons tout

Dans cette culbute où meurent les tabous.

Pour le nouveau temple il faut tomber l’ancien

Et refonder de nouvelles notions du bien.

 

Ce temple se nomme, Nouvelle Jérusalem

Il rassemblera les cœurs vaillants qui aiment.

Les historiens diront que dans ce début d’ère

Etaient les prémices de la paix sur terre.

 

 

André Serrano

Avril 2007

Andre.serrano0921@orange.fr

Pas de commentaires à “ Recherche de l’équilibre ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|